Alexis PANDELLE

Peintre


adresse: 61 Rue du Commandant Verrier 41100 Vendôme

téléphone: 02 54 77 51 96 / 06 83 27 54 06

invité(s):

Site internet: www.pandelle.com

Actif il y a 5 ans et 8 mois

La peinture d’Alexis Pandellé nous fait entrer dans un univers poétique, étrange et merveilleux, aux couleurs brunes et rougeoyantes, en souvenir peut-être des deux séjours qu’il fit en Argentine. L’artiste mêle deux techniques dominantes (peinture et collage), triture la matière, introduit des images, papiers collés et fondus dans l’harmonie colorée de ses compositions, surajoute des zones hachurées ou manuscrites, « imprime » d’autres motifs, fleurs stylisées ou ornements végétaux, comme appliqués avec des pochoirs, rehaussant la surface picturale ou soulignant la silhouette d’un personnage. Les effets de matière procurent du plaisir à l’œil, le goût de l’ornement, véritable tapisserie végétale, intrigue et fascine. Les images rapportées, sorties de leur contexte et apparemment sans rapport les unes avec les autres, fabriquent parfois le sens, même si l’artiste admet « plusieurs lectures » et une entière liberté d’interprétation. Certains tableaux paraissent en effet énigmatiques, comme peuvent l’être les scènes d’un rêve. Dans La mort à travers les feuillages (2000), un corps émerge d’un jaune très pâle, figure à la fois dématérialisée et dense, mais meurtrie par de grandes fleurs aux longues pétales blanches et rougies de sang. A Fleur de peau (2004) montre un homme sans visage, dont l’épiderme est recouverte d’un voile végétal, posé en aplat ou modelé sur le corps, comme un tatouage. Dans le premier tableau, la matière plus fine, la palette lumineuse et le « non fini » suggérait un parti japonisant. Le second tableau, plus récent, porte un style décoratif -marque de fabrique de l’artiste-, qu’Alexis Pandellé expérimente également avec les nouvelles technologies (Sans titre, image numérique, 2004).


David BEAURAIN Docteur en histoire de l’art