Marwana

Photographie


adresse: 9 rue Paul Renouard 41190 CHAMBON sur CISSE

téléphone: 02-34-35-64-76

invité(s):

Site internet: http://marwana.fr

Actif il y a 3 ans et 2 mois
Marwana

Je m'appelle Marc MAILLOT, pseudo Marwana. A 50 ans, j'ai découvert la photographie ; c'est depuis une véritable passion qui ne me quitte plus, au même titre que l’écriture. Evidemment, j'ai commencé avec le numérique et comme beaucoup, au début je « mitraillais ». Avec le temps, je me suis orienté vers une plus grande maîtrise. Mon territoire de prédilection est avant tout l’émotion qui m’interpelle au quotidien, ce quotidien tellement riche et si merveilleux qu’il en est inépuisable. Je confie mes errances au hasard qui s’amuse, selon ses humeurs et ses envies, à conduire mon objectif où bon lui semble. Très vite m’est apparue une évidence : une attirance de plus en plus marquée pour le noir et blanc et pour l'être humain. J’ai le sentiment d’avoir trouvé ma voie dans ce mode d’expression qui ne s’attache qu’à l’essentiel : l’Emotion dans toute sa pureté, avec ses lignes, ses courbes et ses nuances, sans aucun parasite pour venir troubler la puissance d'une telle beauté.


En 2005, j'ai eu le privilège de devoir traverser Chambord pour me rendre à mon travail. Chambord, et la traversée de son immense parc, a toujours été un émerveillement pour moi. Ce lieu est tellement magique. ..... Un jour, j'ai eu la chance d'apercevoir furtivement deux biches dans l'allée d'un sous-bois, le soleil encore orangé accompagnait les premières lueurs d'un printemps déjà bien avancé. Ce matin-là, j'avais emmené un appareil photo que je comptais offrir à une amie. Machinalement, je n'ai pas résisté à l'envie d'immortaliser la beauté de l'instant. Le soir même, je n'ai pu m'empêcher de partager mon émerveillement avec une amie, sur internet, qui m'a félicité de cette photo. Auparavant, je n'avais jamais attaché d'importance aux photographies que je prenais, ce n'était que des photos de famille sans grand éclat. De plus, j'avais fini par croire ce que mon ex-épouse me martelait en permanence : "je n'avais aucun goût!" J'ai longtemps considéré comme une évidence ce qui lui paraissait comme une vérité absolue. C'est cette photo, et la suivante : une rose rouge de mon jardin imprégnée de rosée matinale, qui ont jeté un pavé dans la mare de mes certitudes...


Durant cette période douloureuse, je tentais désespérément de me relever péniblement du deuil consécutif à mon amputation. Mes doutes me menaient souvent sur les rives de la Loire où je tentais d'entrevoir l'espérance d'une fuite salutaire qui m'aurait libéré de ce pesant fardeau. Je me suis accroché à cette branche que la photographie m'a tendue lorsque je m'apprêtais à succomber à l'attirance du fleuve. ..... Je dois à cette amie et à la photographie ma survie que j'avais remise entre leurs mains. .... Au fil du temps, la photographie est devenue une véritable passion. Dorénavant, je lui consacre l'essentiel de mes loisirs, lorsque je n'écris pas. Je ne peux désormais concevoir de me passer d'Elle. J'aurais beaucoup trop peur de mes vieux démons si je m'aventurais près du fleuve sans mon appareil à mes côtés... .... Je n'ai jamais eu d'autre prétention que partager les émotions qui me submergent tout le long de mon quotidien. La vie, dans toute sa simplicité, est d'une telle beauté qu'il ne me paraît nullement besoin de chercher toujours plus loin les images exceptionnelles d'un ailleurs. ..... Loin de moi l'idée de vouloir prétendre égaler les Grands de la photographie, simplement donner un peu de bonheur au commun des mortels pour qui les images en noir et blanc sont une évasion certaine dans un monde parfois bien gris...